lundi 20 mai 2013

AGNES DESPLACES : LES ENIGMES DU TOURNEDOS...( Yannick Lefeuvre)


Des nuques de dos, résolument avec des oreilles, telles des parenthèses esquissées...
Arrêt sur image et pont d'interrogation. Dans cet envers qu'elle donne à voir sur grand format, le temps s'arrête, notre pensée est décontenancée, tourne boulée.
Nous sommes tout à coup, l'araignée, le sujet de la toile, au centre, en apnée, sur un seuil, dans une possibilité mystérieuse et vivifiante. Emotion !
De prime abord, une immense présence cernée, l'évidence d'une nuque, toute en subtilité d'éclairage de substances, de crânes nus aux nuances de craies, de variations blanchâtres, grisées et mouvantes permet une intrusion en toute liberté dans les pensées de la figure retournée. Retour aux origines du perceptible par les nécessaires projections, par l'élaboration qui tente la reconstitution impossible d'un visage !   
Ce point de vue, rare et courageux nous permet d'ouvrir des potentialités inconnues de notre univers intérieur. Par le truchement d'un jeu figuratif, elle nous fait franchir les seuils de notre abstraction intérieure. Par ailleurs, aucune concession dans un vouloir dire mais une absence de signes, juste la substance et les traces d'un travail patient sur la matière colorée où l'ocre, le blanc, l'épaisseur d'une chair ou d'une ossature s'éploient.
Ce compte rendu strict de cet envers nous remet bizarrement à l'endroit.
Peut être que dans la vie maintenant les nuques se mettront à nous parler comme jamais et chaque visage sera une surprise. L'art se doit être à mon sens un étonnement de toutes les secondes et nous y sommes. De fait nous aurons cheminé ensemble, échangé sur la face obscure de ce qui se silhouette en nous, de ce qui s'opère dans la plongée vers l'esprit.
D'ailleurs, un chef d'orchestre sans hésiter acquiert une toile. Il a tout de suite compris qu'elle lui était destinée ! Une gamine soulève la toile pour voir de l'autre coté !
En voilà deux qui savent !!!
Oui, elle a eu raison d'oser. Alors, ne lui tournez pas le dos, tentez d'y être !
Sinon, il est possible qu'en vous regardant vous éloigner le dos tourné, elle risque d'en faire pour notre plus grand plaisir une nouvelle toile !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire