mercredi 18 janvier 2017

MARGOT : LABYRINTHES JUBILATOIRES ! (Yannick Lefeuvre)

Quand on jette une pierre au centre d'une mare, les ondes vont en s'agrandissant jusqu'aux bords déchirés du rivage, Pour Margot, ce ne sera pas un caillou jeté sur une surface horizontale mais plus une montée verticale de la terre vers le ciel.


Les rencontres mythiques, sexuées et florales s'esquissent au fur et à mesure du temps d'élaboration ludique sous ses doigts. Le regard emporté par un public joueur vibrera bien après le premier contact comme ces cercles ondulatoires qui ourlent les surfaces argentées des miroirs d'eau. 
Dans la cathédrale de son esprit, mille et un vitraux diffusent leurs lumières comme autant de vents, confluents et jardins. Les jeux subtils des couleurs cernés de noirs et blancs font de chaque tableau outre leurs mystérieux messages un bijou à emporter avec soi.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire