vendredi 12 juin 2015

BEA VANGERTRUYDEN : L’INCERTITUDE DE LA VIE (Lucien Ruimy)


Les sculptures de Bea Vangertruyden captent le regard dès que l’on s’en approche. Ces enfants ou bébé qui portent encore les traces de la poche d’où ils viennent, expriment la force de la vie, leur désir d’exister. Toujours en introspection ils recherchent en eux la force d’affronter le monde.
La fragilité de la céramique et les bras coupés sont comme un appel au secours un appel à plus d’humanité. Ils transmettent une émotion forte. Les mélanges de terre ocre et blanche renforcent cette impression d’émergence au monde qui donne une grande expressivité aux sculptures.
L’aspect massif des corps contraste avec la fragilité exprimée, mais il indique aussi la foi en l’avenir. La force intérieure qui permettra de surmonter les obstacles et les vicissitudes de la vie.

Ainsi Bea Vangertruyden nous donne à voir une œuvre forte qui refuse l’indifférence du monde.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire