vendredi 1 juin 2018

CHRISTIAN RONCERAY : IL ÉTAIT UNE FOIS (Thierry Gaudin)



Il était une fois / Points de suspension / Des réminiscences par fragments / Ou en pans entiers / Touches ou accents / Des arrimages des approches / Dans ce laps ou s’encre / S’étale la lenteur et les mailles / Du temps des temps / Attentes et ententes / Détentes et tentatives / En tant que geste valide / Et agissant à tous moments / Repos et substrats / Sédiments et érosions / Des temps que la mémoire / Ne sait pas ne sait plus / Se plait se prend se suspend / À ne plus savoir voir et entrevoir / Se peint en dedans et sang / sans
Sasse sans cesse / Quand le geste cède de sa substance / Quand la cession apparaît / Naissance et vérification / Amoncellements ou tris / Épurations extensions / Conditions sans évictions / Mais avec constance / Musique infimes ou symphonies / Orchestrées sur les ans / Par les années les lustres / Les ères les jours les ajournements / Et les oublis les rétentions / Les mailles se crispent / Et & ou se relâchent / L’âme des cordes et des doigts / Des touches et des frets / Des membres actifs ou contingents / Des mélodies entrelacées / Et tant de temps / Se déposent sur la toile / Les écrans les cadres / Étamines plessis / Chaînes et trames / Fils et fils / Enfants et tresses / Les traces se joignent et se disent / Se disjoignent et adressent / Aux regardeurs des clins / Des fragments des pincements / Ou des éclatements / Des salissures et des ornements / Des apparitions et des notations / Sur les membrures des matières / Sur les artères gonflés par des cœurs / Dans le veines asséchées / Dans les marques extralucides / La lucidité des dépôts / Emaille les repeints de sillages / Nielles ou empreintes / Alphabets ésotériques / Qui se creusent ou s’entassent / Aux neurones des passages / Aux arcures des cathédrales / Intimes aux instants fugaces / Et fragiles argiles et ornières / Massages et caresses / Heurts et cambrures / Teignent ou détrempent / Effacent ou écrasent / Lettrages ou codes / Jambages et ponctuations / Les doigts de l’artiste / Transfigurent et dévoilent / Ils s’appliquent à réveiller / Il était une fois / Ces paysages mémorisés / Dans la matière grise / Des encéphales autonomes / …

































Aucun commentaire:

Publier un commentaire