lundi 23 mars 2015

ET LE DROIT A L’IMAGE DORIS STRICHER ? (Sandra Detourbet)

SURTOUT NE LA DERANGEZ PAS ! Elle s’amuse très sérieusement, avec la douceur d’une femme, l’élégance des perles, la vigilance d’un auteur et la douleur du monde.



Feu de tous bois, boutures … Les mots en toile de jouy, instantanés détournés, support vitré ou virtuel.



Oui, mais là n’est pas le sujet. Ce peintre aux médiums graphiques et photographiques perce à jour ce qui sans l’occulter efface l’horreur du monde.



Son propos nous sauve de la rumeur et nous indique où l’air est vivant, où l’aube est juste l’aube, ni plus, ni mieux.



Juste l’aube.







Aucun commentaire:

Publier un commentaire